ASRUC
37, rue de la Croix Vaubois
76130 Mont Saint Aignan
Tél : 02.35.76.04.51


Karaté


NAISSANCE DU KARATE

La tradition affirme que les origines des arts martiaux remontent à l'an 520 de notre ère, avec l'arrivée de Bodhidharma, littéralement l'Illuminé, (fils aîné du Roi Sughanda, descendant du Bouddha) au temple de Shaolin Shi (ce voyage est d'ailleurs consigné dans une chronique chinoise datée de 543).
Après une dizaine d'années de méditation, Bodhidharma entreprit de transmettre sa philosophie du Bouddhisme aux moines et aux prêtres (les bonzes) du temple. Il prétendait que l'illumination ne pouvait s'obtenir qu'au travers de la méditation et de la connaissance immédiate et mystique du néant de toute chose.
Cependant, les bonzes, mal nourris, ne pouvaient supporter l'immobilité nécessaire à la méditation. C'est alors que Bodhidharma, initié dans sa jeunesse à l'art du combat, mit au point une méthode de "Nettoyage des muscles et des tendons, purification de la moëlle et des sinus" : le Yi Jing King Yi Sui Jing, connu aussi sous les noms de Shi Ba Lo Han She de I Chin Ching et de Ekki Kin Kyo Jya. Cette pratique gymnique et martial serait donc la base à partir de laquelle les arts martiaux orientaux se seraient développés.

Vers 1370, Daruma, moine fondateur du bouddhisme zen, s'était établi dans le temple de Shaolin shi pour y donner des cours de bouddhisme. S'apercevant que ses élèves se fatiguaient rapidement, il créa un moyen de relaxation et un ensemble d'exercices physiques le Kempo, ou boxe chinoise, qui rendirent célèbres ses moines dans toute la Chine pour leur courage et leur volonté.


Dans l'ile japonaise d'Okinawa, occupée à cette époque pas les chinois qui y avaient interdit l'usage des armes (il n'y avait qu'un seul couteau, attaché à une souche, pour tout un village), les habitants ont créé le , art martial local, qui utilise toutes les ressources naturelles du corps humain pour se défendre.

Le karaté tel que nous le connaissons aujourd'hui est la synthèse du Kempo et du Té d'Okinawa effectuée au 18ème siècle (kara = vide, té = main).

Le père du karaté moderne est Gishin Funakoschi. Il a créé vers 1890 le style shotokan qui est à l'heure actuelle le style le plus pratiqué dans le monde. Auparavant et après lui, beaucoup de grands maitres ont créé leur style comme, par exemple, le kobayashi-ryu créé par Chashin Chiban ou, plus proche de nous, le Sankudo créé par Jean Frenette. La première école française a été créée à Paris en 1957. La France compte actuellement plus de 200 000 licenciés.

 

PHOTOS DES COURS

 


^ Haut de page